L’Épicerie Séquentielle 2015 – Ça bouge…

LETTRE D’INFORMATION DE L’ÉPICERIE SÉQUENTIELLE

 

Chers épicières, chers épiciers.

Comme vous l’aurez constaté, depuis un peu plus d’un an, notre merveilleuse association s’est quand même bien bougée les miches pour vous concocter quelques soirées sympathiques autour d’auteurs de BD professionnels tout aussi sympathiques.

Nous travaillons actuellement au programme pour l’année 2015 et ça commence à prendre forme, nous vous en dirons plus à la rentrée, c’est promis.

Néanmoins…

si nous vous envoyons cette jolie lettre d’information, c’est pour vous tenir au courant de la nouvelle orientation de l’Épicerie Séquentielle : Lancer une maison d’édition.

Certains d’entre vous sont déjà au courant, d’autres ont même pu voir les premieres pages et premières maquettes à l’occasion d’une exposition sur le festival de la Bulle d’Or à Brignais. Pour les autres, on vous explique :

L’idée est de mettre en place une structure éditoriale locale de bande dessinée locale faite par des auteurs locaux sur des sujets locaux. Pas de fiction, que du documentaire, du reportage, du touristique, de l’historique etc.

Aujourd’hui, faire son beurre dans le milieu de la bande dessinée, ça devient chaud pour nos fesses. Donc, nous nous sommes dit qu’il y avait certainement moyen de faire comme nos amis agriculteurs, du circuit court, du producteur au lecteur, du local, du bio, sans additif du genre éditeur, distributeur, diffuseur ou d’autres produits du même genre qui peuvent s’avérer parfois très toxiques.

Donc, nous avons décidé de faire ça entre nous.

Nous avons commencé à travailler sur un premier projet…

…pour “lancer la machine”. Et ce premier projet, c’est une revue mensuelle, de douze pages, imprimée sur papier journal, qui proposera chaque mois un récit complet sur une thématique locale (Histoire, portrait, reportage etc.).

Plusieurs auteurs travaillent déjà sur les premiers récits et Ludivine Stock a travaillé pour nous sur une maquette pour la charte graphique. (C’est aussi Ludivine qui a créé le nouveau logo de l’Épicerie que vous avez découvert en haut de cette lettre).

Et donc, voici à quoi cela devrait ressembler :

Pour rentrer dans le détail du projet :

Le magazine sera imprimé à 3000 exemplaires tous les mois, sur papier un peu “beige” à l’ancienne pour faire “journal”, de 170g et vendu trois euros.

Sur les trois euros, un euro ira à l’auteur, un euro au revendeur (Pour les ventes en librairie) et le reste à l’association pour financer d’autres projets et surtout payer une réimpression si le stock s’épuise.

Nous espérons aussi vendre en festival, lors des soirées de l’épicerie et sur abonnement.

Chaque numéro proposera 8 à 10 pages de bande dessinée + la couverture et la 4ème de couverture.

S’il n’y a que 8 ou 9 pages de bande dessinée, les pages restantes seront consacrées à des informations de complément en rapport au sujet traité (articles, photos etc.)

Sur la quatrième de couverture, nous aurons l’ours (Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est là où sont écrites les informations légales) + Une présentation de l’épicerie séquentielle et de la philosophie de la maison d’édition.

Le reste de l’espace de la page sera mis à disposition de l’auteur. Il pourra faire de la publicité (Dans ce cas, l’argent lui revient), pour parler de ses bouquins, pour faire un joli dessin, pour passer un message perso. C’est comme il veut.



Une démarche pédagogique…

Comme habituellement, nos éditeurs s’occupent de la réalisation, de la diffusion et de la promotion de nos ouvrages sans que nous puissions véritablement intervenir dans le processus, ici, nous voulons faire différemment et profiter de ce projet pour nous rééduquer au métier du livre.

– L’impression se fera à Lyon, de manière à ce que les auteurs puissent vérifier la qualité de l’impression.

– Chaque auteur qui participe au projet participera aussi à la gestion de ce projet (Distribution des magazines sur les points de vente, promotion, événementiel etc.)

– En fin de compte, une partie du travail (d’auteur) sera rémunérateur, et une partie du travail (le reste), sera bénévole au bénéfice du bien commun.

– L’argent qui provient des ventes servira à payer les auteurs, la fabrication, la réimpression, à financer de nouveaux projets etc. Pas de salaire pour un éditeur, pas de financement de la diffusion ou de la distribution ou la promotion. On fait ça entre nous.

C’est un peu un projet “hippies”, sans avance sur droits parce que l’association n’a pas un kopek en poche bien évidemment, vous l’aurez compris. Mais nous pensons qu’il y a une vraie opportunité sur Lyon et la Région pour lancer ce genre d’initiative.

D’autres projets d’édition sont déjà en phase de conception. Nous travaillons en priorité sur des projets qui sortent du classique album cartonné, pour éviter les investissements trop lourds (du moins au début), pour éviter les soucis de stockage et de transport et pour offrir aux lecteurs des objets “de bonne facture” mais néanmoins abordables.

La bande dessinée ne peut pas être seulement un produit de luxe. Il faut que ça reste un truc populaire et de qualité.

Donc, en conclusion…

Si certains d’entre vous ont envie de nous rejoindre dans ce bazar, pour participer d’une manière ou d’une autre, en tant qu’auteur, bénévole, historien ou journaliste apporteur de sujets ou n’importe quoi d’autre, faites-le nous savoir. Plus on est de fous…

Écrivez-nous à l’adresse contact@epiceriesequentielle.com

Ou passez par notre site internet :

https://www.epiceriesequentielle.com

Une dernière précision :

L’association “L’épicerie séquentielle” a été créée en 2004.

Les membres du bureau sont :
Président : Olivier Jouvray
Secrétaire : Jérôme Jouvray
Trésorier : Benjamin Lebègue

Ces personnes sont élues pour un an et chaque année, de nouvelles élections seront programmées lors d’une assemblée générale.

Les membres du comité éditorial sont les personnes suivantes :

Benjamain Reiss,
Benjamin Jurdic,
BenLebègue,
Bgnet,
Emy,
Grégoire Berquin,
Jean-Christophe Deveney,
Jérôme Jouvray
Kiéran,
LNA Morandi,
Ludivine Stock,
Marie Avril,
Marion Cluzel,
Morgane Velten,
Olivier Jouvray.
Rebecca Morse,
Servane Renault,
Virginie Ollagnier,
Xavier Abel-Coindoz,
Yann Le Pon,

Voilà pour le moment. Merci de votre attention.

L’équipe des épiciers.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Balez dit :

    Excellente initiative!!!!!

  2. Myev dit :

    Beau projet ! J’ai hâte de voir ça. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *