#81 – L’école de la mère Brazier

Rues de Lyon N°81 : L’école de la mère Brazier
Auteurs du numéro :
Arthur du Coteau
Date de sortie : septembre 2021
ISSN : 2424–744X
Nombre de pages : 12 pages
Prix de vente : 3€
Format : A4

Résumé :

« Elle fait plus que moi pour la renommée de la ville ». Ces mots, Edouard Herriot les a prononcés pour un monument de la cuisine lyonnaise : Eugénie Brazier, plus connue sous le nom de « Mère Brazier », symbole de femme indépendante et volontaire.

Jeune campagnarde du 19e siècle, la Mère Brazier va réussir à devenir la première femme à obtenir trois étoiles au guide Michelin. Partie de rien, sans formation de cuisinière, elle passa de femme de ferme à nourrice, de chargée de cuisine d’une famille bourgeoise à apprentie dans les bouchons, avant d’ouvrir son restaurant avec succès.  

Ce numéro vous propose de découvrir la leçon de cuisine que la Mère Brazier adresse à un jeune commis venu s’aguerrir dans son restaurant du col de la Luère.

Arthur du Coteau

Né au milieu des montagnes savoyardes, Arthur du Coteau crapahute à travers la France avant de s’installer comme auteur-illustrateur dans les Monts du Lyonnais.
Depuis 2020, il a travaillé sur deux numéros des Rues de Lyon : le n°70, Un bachelier nommé Daubié, et le n°75, Le Menu lyonnais en collaboration avec Léah Touitou, Anjale et Céheu.
Il a également dessiné une BD courte pour le tome 4 de la revue Soif. Vous pourrez le retrouver en novembre 2021 dans l’album collectif Ces lyonnaises d’exception (Lyon Capitale), et en 2022 dans La grande escalade (Makaka éditions), Le jour des papas (scénario Swann Meralli – éditions Frimousse) et Elizabeth (scénario Swann Meralli – Dargaud).

Recevez tous les numéros chez vous, sans bouger une oreille, en vous abonnant aux Rues de Lyon.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *